Le PP14 se réveille de bonne heure

Originaire de Tours, Elsa Réveil baigne dans le ping depuis sa plus tendre enfance. Un parcours qui l’a menée de Joué-lès-Tours jusqu’au PP14. Elle nous en dit plus.

Comment es-tu venue au ping ?

J’ai découvert le ping vers 10 ans à l’école. C’est donc tout logiquement que je me suis inscrite dans le club de ma ville de Joué-lès-Tours. J’ai fait toutes mes gammes là-bas. J’y ai débuté la compétition dès les catégories jeunes pour arriver jusqu’en N1 féminines. J’ai même pu jouer, à l’âge de 16 ans, deux matchs en Pro B. Tout d’abord à l’extérieur contre le futur champion de France Quimper. Pour ma première à domicile, je n’ai rien pu faire face à l’expérience d’Audrey Mattenet n°37 (3-0, 11-3, 11-8, 11-6). Enfin, j’ai signé mon premier succès en Pro B en gagnant contre Gwen Geronimi n°164 en s’appuyant sur sa vitesse pour mieux la contrer (11-8, 11-4, 11-8). C’était extraordinaire de disputer ces rencontres dans mon club formateur. J’ai pu progresser rapidement pour atteindre mon meilleur classement, numéro 180 française (1790 points).

Et ton arrivée à PP14 ?

Elle s’est faite grâce à Olivier que j’ai rencontré en travaillant à Intersport l’année dernière. On avait une table là-bas et du coup, il m’a proposé de venir jouer à PP14. Au départ, je ne pouvais pas prendre de licence car je partais six mois au Pérou. Etant cette année à Paris, c’était le bon moment pour rejoindre PP14 et un moyen pour moi de reprendre tranquillement le ping.

Quel est ton meilleur souvenir ?

Les Championnats de France séniors 2014 qui se sont déroulés au Vendéspace à Mouilleron-le-Captif en Vendée. Même si je n’ai pas passé les poules, c’était vraiment très plaisant de jouer une dernière fois dans une telle ambiance.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.